Aller au contenu principal
Représentation en France
Article d’actualité23 février 2023Représentation en France

Eurobaromètre : les citoyens de l'UE demeurent résolument en faveur de l'Ukraine et d'une sécurité énergétique garantie

Près d'un an après l'invasion à grande échelle de l'Ukraine par la Russie, on continue d'assister à un fort élan de solidarité des Européens envers l'Ukraine et au soutien des mesures prises pour venir en aide à ce pays et à ses habitants.

Visit of Valdis Dombrovskis, Vice-President of the EC, to Ukraine

D'après la dernière enquête Eurobaromètre standard publiée aujourd'hui, près d'un an après l'invasion à grande échelle de l'Ukraine par la Russie, on continue d'assister à un fort élan de solidarité des Européens envers l'Ukraine et au soutien des mesures prises pour venir en aide à ce pays et à ses habitants.

Les citoyens de l'UE, dans leur écrasante majorité, sont favorables à l'accélération de la transition énergétique, notamment aux investissements dans les énergies renouvelables et aux mesures prises en vue de réduire la dépendance de l'UE à l'égard des sources d'énergie russes.

Bien que l'inflation demeure une vive préoccupation pour les Européens, le soutien à l'euro reste très élevé.

La réponse de l'UE à l'invasion de l'Ukraine par la Russie bénéficie d'un large soutien

Les citoyens de l'UE continuent d'afficher une solidarité sans faille vis-à-vis de l'Ukraine. 91 % des personnes interrogées approuvent la fourniture d'une aide humanitaire (92% pour la France) et 88 % sont favorables à l'accueil dans l'UE des personnes fuyant la guere (88% pour la France également). La fourniture d'un soutien financier à l'Ukraine est approuvée par 77 % des personnes interrogées, tandis que l'imposition de sanctions économiques au gouvernement, aux entreprises et aux citoyens russes recueille l'appui de 74 % d'entre elles (65% pour la France). Les Européens continuent également d'être largement favorables à l'interdiction de diffusion faite aux médias publics russes dans l'Union (67 % dans l’UE, 58% pour la France) et au financement par l'UE de l'achat et de la livraison de matériel militaire à l'Ukraine (65 % dans l’UE, 60% pour la France).

Dans l'ensemble, 56 % des citoyens européens (46% pour la France) restent satisfaits de la réaction de l'Union européenne face à l'invasion russe de l'Ukraine.

77 % des ressortissants de l'UE interrogés sont en faveur d'une politique commune en matière de sécurité et de défense entre les États membres de l'UE, une proportion identique à celle de l'été dernier, tandis que 16 % y sont opposés. En outre, 80 % sont d'avis que l'achat de matériel militaire par les États membres gagnerait à être mieux coordonné, tandis que 69 % estiment que l'UE doit renforcer sa capacité à produire du matériel militaire.

Un soutien massif en faveur de la transition énergétique

La grande majorité des citoyens de l'UE (84 %, 79% pour la France) sont d'accord quant à la nécessité pour l'UE de réduire au plus tôt sa dépendance à l'égard des sources d'énergie russes. Ils s'accordent aussi, dans leur très large majorité, sur le fait que l'UE devrait soutenir la transition écologique en investissant massivement dans les énergies renouvelables (86 %, 80% pour la France). 85 % des Européens sont convaincus qu'en renforçant l'efficacité énergétique des bâtiments, des transports et des biens, nous serons moins dépendants vis-à-vis des producteurs d'énergie extérieurs à l'UE. 82 % d'entre eux estiment que les États membres de l'UE devraient se grouper pour leurs achats d'énergie à d'autre pays, afin d'obtenir un meilleur prix. De plus, 81 % déclarent avoir pris des mesures pour réduire leur propre consommation d'énergie.

Des inquiétudes au sujet de l'inflation et de l'économie, mais un soutien fort à l'euro

Les citoyens de l'UE considèrent que l'augmentation des prix, de l'inflation et du coût de la vie est l'un des deux problèmes les plus importants pour l'UE en ce moment (32 %, -2 pp), juste avant la situation internationale (28 %, stable) et l'approvisionnement énergétique (26 %, -2 pp).

La perception de la situation de l'économie européenne demeure inchangée depuis l'été 2022, 40 % des personnes interrogées la jugeant «bonne» et 51 % «mauvaise». La perception de la situation de l'économie nationale est également restée relativement stable depuis l'été 2022, 35 % des personnes interrogées la jugeant à présent «bonne» et 63 % «mauvaise». Pour la France, 22 % des personnes interrogées la jugeant à présent «bonne» et 73% «mauvaise».

Dans ce contexte, le soutien à l'euro continue de se situer à un niveau très élevé dans l'ensemble de l'UE (71 %, deuxième niveau le plus haut jamais enregistré) pour 73% en France, et davantage encore au sein de la zone euro (79 %).

De surcroît, plus de la moitié des personnes interrogées (54 %, 34% en France) sont d'avis que le plan de relance NextGenerationEU peut constituer une réponse efficace aux difficultés économiques actuelles. 63 % considèrent en outre que l'argent public devrait être utilisé à des fins de stimulation des investissements du secteur privé à l'échelle de l'UE (42% en France).

Les Européens demeurent optimistes quant à l'avenir de l'UE

47 % des Européens ont tendance à faire confiance à l'UE, tandis que 32 % d'entre eux ont tendance à faire confiance aux gouvernements nationaux. 45 % des Européens ont une image positive de l'UE, tandis que 36 % d'entre eux en ont une image neutre et 18 % une image négative. Enfin, 62 % déclarent être optimistes quant à l'avenir de l'UE (-3 pp par rapport à l'été 2022, mais au même niveau qu'en février 2022, avant l'agression de l'Ukraine par la Russie). En France, 36 % des Français ont une image positive de l'UE, tandis que 35 % d'entre eux en ont une image neutre et 27 % une image négative. Enfin, 62 % déclarent être optimistes quant à l'avenir de l'UE. (46% en France)

Contexte

L'«Eurobaromètre standard - Hiver 2022-2023» (EB 98) a été réalisé sur la base d'entretiens en face-à-face et sur internet menés entre le 12 janvier et le 6 février 2023. 26 468 citoyens de l'UE ont été interrogés dans les 27 États membres. Des informations sur l'Eurobaromètre et l'ensemble des enquêtes sont disponibles sur le site web.

Détails

Date de publication
23 février 2023
Auteur
Représentation en France