Aller au contenu principal
Représentation en France
Article d’actualité3 juin 2022Représentation en France

La Commission lance un appel de 4,1 millions d'euros pour surveiller et défendre la liberté et le pluralisme des médias

La Commission a publié un appel de 4,1 millions d'euros pour surveiller et défendre la liberté et le pluralisme des médias, financé par le programme Europe créative.

Press conference by  Jyrki Katainen, Vice-President of the EC, and Vytenis Andriukaitis, Member of the EC

La Commission a publié un appel de 4,1 millions d'euros pour surveiller et défendre la liberté et le pluralisme des médias, financé par le programme Europe créative. Tandis que 1 million d'euros seront alloués pour renforcer encore la position des conseils des médias et élaborer des normes journalistiques, les 3,1 millions d'euros restants permettront à l'UE de continuer à fournir un mécanisme de réaction rapide pour protéger les journalistes menacés après 2023.

Ce mécanisme comprend des outils concrets permettant aux journalistes menacés d'exercer leurs activités professionnelles. Věra Jourová, vice-présidente chargée des valeurs et de la transparence, a déclaré: « Nous sommes déterminés à renforcer notre mécanisme de réaction rapide à l'échelle de l'UE pour protéger les journalistes. Depuis 2020, ce mécanisme a permis de fournir une assistance, une aide juridique et des refuges aux journalistes menacés. Plus récemment, il a aidé des journalistes ukrainiens en exil. Ce mécanisme répertorie également les attaques contre des journalistes et constitue donc un outil essentiel pour suivre la manière dont nos recommandations sur la sécurité des journalistes font l'objet d'un suivi sur le terrain. Avec 3,1 millions d'euros, soit un budget plus important que jamais, nous aiderons encore plus de journalistes et améliorerons encore nos outils de suivi. »

Thierry Breton, commissaire au marché intérieur, a ajouté: « La liberté et le pluralisme des médias sont des valeurs fondamentales que nos démocraties défendent et qui ne peuvent être considérées comme acquises. Soutenir un mécanisme de réaction rapide nous permettra de protéger nos journalistes menacés et de surveiller les violations de la liberté de la presse et des médias. » Les organisations à but non lucratif, les organisations internationales, les universités, les établissements d'enseignement et les centres de recherche au sein de l'UE et dans les pays associés, dont l'Ukraine, peuvent soumettre leur proposition jusqu'au 20 septembre 2022.

Pour en savoir plus

De plus amples informations sur les projets en cours financés par l'UE dans le secteur des médias d'information sont disponibles ici et dans la fiche d'information

Détails

Date de publication
3 juin 2022
Auteur
Représentation en France