Aller au contenu principal
Représentation en France
Article d’actualité11 novembre 2021Représentation en France

Union européenne de la santé: feu vert pour deux nouveaux traitements contre la COVID-19

L'Agence européenne des médicaments rend aujourd'hui un avis positif sur deux traitements anti-COVID : Ronapreve et Regkirona, reposant tous les deux sur des anticorps monoclonaux antiviraux.

Medicins

L'Agence européenne des médicaments (EMA) rend aujourd'hui un avis positif sur deux traitements contre la COVID-19 – Ronapreve et Regkirona – que la Commission a identifiés comme étant prometteurs dans le cadre de la stratégie de l'Union européenne en matière de traitements contre la COVID-19. Ces deux traitements sont destinés à être utilisés aux premiers stades de l'infection et reposent sur des anticorps monoclonaux antiviraux.

Se félicitant de cette avancée importante dans le cadre de la stratégie, Stella Kyriakides, commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, s'est exprimée en ces termes :

«Avec la montée des infections par la COVID-19 dans presque tous les États membres, il est rassurant de voir que de nombreux traitements prometteurs sont en cours de développement dans le cadre de notre stratégie en matière de traitements contre la COVID-19. Nous réalisons aujourd'hui une avancée considérable vers notre objectif consistant à autoriser jusqu'à cinq nouveaux traitements dans l'UE d'ici la fin de l'année.

La vaccination reste l'outil essentiel pour lutter contre la COVID-19 et se protéger contre les infections, les hospitalisations, les décès et les conséquences à long terme de la maladie. Bien que l'UE affiche l'un des taux de vaccination les plus élevés au monde, des personnes continueront à tomber malades et à avoir besoin de traitements sûrs et efficaces pour lutter contre l'infection et améliorer leurs chances non seulement de guérison plus rapide, mais aussi de survie.

Dans le cadre de notre stratégie en matière de traitements, nous aidons également les États membres à avoir accès à de nouveaux médicaments grâce aux passations conjointes de marchés de l'UE. Deux accords de passation conjointe de marché ont déjà été conclus à ce jour et des négociations sont en cours pour d'autres traitements contre la COVID-19 qui font l'objet d'une évaluation par l'EMA. Les États membres peuvent d'ores et déjà faire appel à notre contrat pour 55 000 traitements Ronapreve. L'EMA évalue actuellement six autres médicaments qui pourraient recevoir une autorisation de mise sur le marché dans de brefs délais, à condition que les données définitives démontrent leur qualité, leur innocuité et leur efficacité. Ces progrès rapides réalisés dans le cadre de notre ambitieuse stratégie en matière de traitements montrent ce qu'une union européenne de la santé forte peut apporter.

La progression de la pandémie dans l'UE montre à quel point la situation est encore fragile et à quel point il est important que les patients atteints de la COVID-19 aient accès à des traitements sûrs et efficaces. Mais ce qu'elle montre encore plus, c'est que nous devons poursuivre la campagne de vaccination, en particulier dans les États membres où les taux de vaccination sont plus faibles. La vaccination est la seule solution préventive pour sortir de la crise.»

Contexte

La stratégie de l'UE en matière de traitements a pour but de constituer un vaste portefeuille de traitements contre la COVID-19, l'objectif étant de disposer de trois à cinq nouveaux traitements d'ici la fin de l'année. Elle englobe l'ensemble du cycle de vie des médicaments, depuis la recherche, le développement, la sélection de candidats prometteurs, leur approbation réglementaire rapide, leur fabrication et leur déploiement jusqu'à leur utilisation finale.

Une première liste de cinq traitements prometteurs a été publiée en juin 2021. En octobre 2021, la Commission a apporté une contribution décisive en constituant un portefeuille de dix traitements potentiels contre la COVID-19. Fondée sur des avis scientifiques indépendants, cette liste concerne des traitements candidats contre la COVID-19 en passe d'être autorisés et qui devraient donc être bientôt disponibles sur le marché européen. Dès lors que l'innocuité et l'efficacité de ces traitements auront été confirmées par l'Agence européenne des médicaments, les patients y auront accès le plus rapidement possible dans toute l'Union. Ronapreve et Regkirona figuraient tous les deux parmi la liste de cinq traitements prometteurs de la Commission de juin 2021, et leurs fabricants ont demandé une autorisation de mise sur le marché au mois d'octobre.

La stratégie s'inscrit dans le cadre du renforcement d'une union européenne de la santé, qui repose sur une approche coordonnée de l'UE en vue de mieux protéger la santé de nos citoyens, le but étant de donner à l'UE et à ses États membres les moyens de mieux prévenir les futures pandémies, d'y faire face et d'améliorer la résilience des systèmes de santé européens.

Pour en savoir plus

Questions et réponses : Liste des dix traitements les plus prometteurs

Rapport du sous-groupe sur les traitements contre la COVID-19 : Portefeuille de traitements contre la COVID-19 – liste des dix candidats les plus prometteurs

Réaction de la Commission européenne face au coronavirus : traitements

Agence européenne des médicaments – traitements contre la COVID-19

Étude de faisabilité, conception et développement d'un prototype pour une plateforme de cartographie de produits thérapeutiques contre la COVID-19 dans l'UE

Détails

Date de publication
11 novembre 2021
Auteur
Représentation en France