Aller au contenu principal
Représentation en France
Déclaration1 décembre 2023Représentation en France

Déclaration de la Présidente von der Leyen avec le Président Michel lors de la COP28

Déclaration de la Présidente von der Leyen avec le Président Michel lors de la COP28 à Dubaï. 

Participation of Ursula von der Leyen, President of the European Commission, in the United Nations Framework Convention on Climate Change (UNFCCC) meeting in Dubai, United Arab Emirates/COP28

Monsieur le Président,

Chers dirigeants,

En septembre dernier, lors du sommet sur l'ambition climatique qui s'est tenu à New York, nous avons réclamé des mesures concrètes. Aujourd'hui, à Dubaï, nous devons les obtenir. Lors de cette COP, nous allons franchir une étape décisive pour protéger les citoyens les plus vulnérables du monde entier. Ceux-ci font face à un changement climatique brutal. Ils subissent des pertes et des dommages. Nous nous tiendrons à leurs côtés. Cette COP s'articule sur l'ambition, sur les objectifs et sur les moyens financiers.

Permettez-moi de commencer par l'ambition: les émissions mondiales doivent atteindre leur pic d'ici à 2025. Nous devons éliminer progressivement les combustibles fossiles. Et nous devons réduire les émissions de méthane. Mais les actions que nous réclamons à l'échelle mondiale doivent également être mises en œuvre sur le plan intérieur. Permettez-moi donc de faire le point sur ce que nous faisons dans l'Union européenne. L'Union européenne a déjà atteint son pic. Nous avons réduit nos émissions. Nous sommes en bonne voie pour dépasser notre objectif pour 2030. Et nous venons d'adopter une législation visant à réduire drastiquement les émissions de méthane.

Deuxièmement, sur les objectifs. Cette COP peut entrer dans l'histoire. Au printemps dernier, l'Union européenne a lancé un appel à tripler les énergies renouvelables et à doubler l'efficacité énergétique d'ici à 2030. Nous avons été rejoints par quelques grands pionniers, comme la présidence de la COP, le président Ruto et le Premier ministre Mottley. Et j'adresse mes vifs remerciements à l'Agence internationale de l'énergie et à l'IRENA pour leur soutien résolu. Aujourd'hui, notre appel est devenu un mouvement puissant. Plus de 110 pays s'y sont déjà ralliés. C'est formidable. Je demande à présent à tous d'inclure ces objectifs dans la décision finale de la COP. Parce que cela envoie un message fort aux investisseurs comme aux consommateurs. Aucun doute n'est permis : l'énergie du futur sera propre, abordable et produite au niveau local.

Enfin, sur les moyens financiers. Nous devons atteindre l'objectif de 100 milliards de dollars cette année. L'Europe n'a cessé de tenir ses promesses. L'année dernière, l'Union européenne a contribué à hauteur de près de 30 milliards d'USD au financement public de la lutte contre le changement climatique. Et, bien entendu, l'Union européenne contribuera au nouveau Fonds «pertes et dommages». À ce jour, l'Équipe Europe apporte une contribution de plus de 270 millions de dollars. Nous devons faire en sorte que le Fonds soit opérationnel. Et nous devons le faire rapidement.

Mais nous savons tous qu'il faut en faire plus. Nous devons réformer le système international. Nous avons besoin d'un marché des obligations vertes fort. Et il nous faut renforcer la tarification du carbone.

Mesdames et Messieurs, chers dirigeants, chers amis, j'adresse tous mes vœux de réussite à cette COP 28.

Merci beaucoup.

Détails

Date de publication
1 décembre 2023
Auteur
Représentation en France