Aller au contenu principal
Représentation en France
Discours21 juin 2023Représentation en France

Discours de la Présidente von der Leyen lors de la conférence sur le redressement de l'Ukraine 2023

Seul le texte prononcé fait foi.

Visit of Ursula von der Leyen, president of the European Commission, to the United Kingdom

Monsieur le Premier ministre, cher Rishi,

Mesdames et Messieurs les Premiers ministres,

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Chaque jour, nous assistons aux ravages causés par la Russie en Ukraine. Le peuple ukrainien subit toute sorte d'horreurs, venues de toutes parts : du ciel – des pluies de feu; du sol – les Ukrainiens voient leurs villes se faire engloutir par les eaux. La Russie envoie des missiles sur des civils innocents avec pour unique motivation le projet délirant d'un seul homme de rétablir un empire perdu.

Mais nous assistons aussi chaque jour à autre chose. J'ai pu le constater par moi-même lors de ma dernière visite sur place, il y a un peu plus d'un mois seulement. J'ai vu un pays qui met tout en œuvre pour renaître des cendres de la guerre. Chaque jour, les Ukrainiens nous montrent ce pour quoi ils se battent et ce pour quoi ils font le sacrifice de leur vie. Ils le montrent au champ de bataille. Ils le montrent dans leurs rues. Ils le montrent dans leurs salles de classe. Ils se battent pour leur avenir, pour une Ukraine libérée des envahisseurs russes, pour une Ukraine qui décide de sa propre destinée, pour une Ukraine rebâtie et revitalisée. En à peine plus d'un an, les Ukrainiens ont déblayé 2 000 kilomètres de routes, reconstruit plus de 40 ponts, remis en service 900 gares et dépôts ferroviaires. Tout cela, alors même qu'ils livrent une guerre pour leur propre survie. Mais les Ukrainiens ne se contentent pas de rétablir ce qui a été détruit. Ils nous montrent qu'ils sont déjà en train de remodeler leur pays. Malgré toutes les pertes et toutes les souffrances qu'ils endurent, les Ukrainiens sont en train de réinventer leur avenir.

Je voudrais vous parler de l'école nº 17 d'Irpin. Des obus avaient endommagé son toit, détruit ses murs, brisé toutes ses vitres, et détruit son système de chauffage. Par conséquent, quand les enfants ont repris les cours, ils ont été confrontés à un froid inimaginable, jusqu'à ce qu'une ONG locale propose une solution à la fois simple et créative. Elle a installé des panneaux solaires sur le toit, afin que les enfants puissent suivre leurs leçons au chaud. Cette utilisation modeste mais significative d'énergie propre pour redonner forme à la vie de tous les jours n'est qu'un exemple parmi beaucoup d'autres de la capacité de l'Ukraine non seulement à se reconstruire, mais aussi à se réinventer.

Les Ukrainiens nous époustouflent par leur courage. Ils nous inspirent par leur ingéniosité. Et ils nous remplissent d'admiration pour la façon dont ils transforment leur pays afin de réaliser leur rêve. Et ce rêve, chers amis, est celui d'une Ukraine plus propre, plus verte, plus moderne, qui sera l'héritage durable de cette guerre. Il est de notre responsabilité de les aider à accomplir ce rêve. Parce que les Ukrainiens ne se battent pas uniquement pour leur souveraineté, mais aussi pour nous, pour notre liberté, pour nos valeurs. Nous ne pourrons jamais égaler leur sacrifice. Mais ce que nous pouvons faire, et nous le faisons, c'est rester unis, coordonnés et fermes dans notre conviction que l'Ukraine doit l'emporter, qu'elle l'emportera et qu'elle doit avoir tout notre soutien, aussi longtemps qu'il le faudra non seulement pour garantir la paix, mais pour voir advenir le pays dont ils rêvent. Un pays qui attire les investissements étrangers. Un pays qui est maître de son avenir. Un pays membre de l'Union européenne.

Ensemble, nous soutiendrons l'Ukraine non pas individuellement, en tant que nations particulières, mais en tant que communauté coordonnée et organisée dans le cadre d'une plateforme innovante. Une plateforme qui canalisera l'aide nécessaire à la mise en œuvre des réformes et des priorités qui permettront de faire des projets imaginés une réalité. Nous nous réunissons ici aujourd'hui pour dire aux Ukrainiens que leur rêve est aussi le nôtre. En janvier, nous avons créé la plateforme de coordination des donateurs d'organisations multiples. C'est une première dans l'histoire de l'aide internationale. Elle réunit l'Ukraine, le G7, l'UE, la Banque européenne d'investissement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, le FMI et la Banque mondiale. Elle constitue un point de contact unique pour les donateurs internationaux, afin de garantir que l'aide va exactement là ou l'Ukraine en a le plus besoin. La Commission européenne apporte dès cette année une contribution de 18 milliards d'euros. Conjointement avec d'autres donateurs, nous avons comblé le déficit budgétaire de l'Ukraine pour 2023 afin de lui permettre de maintenir les salaires, les retraites et les soins de santé.

Voilà pour les besoins immédiats de l'Ukraine. Mais parlons maintenant de l'avenir. Je pense que l'Union européenne a une responsabilité particulière. La raison en est simple: lorsque les Ukrainiens imaginent leur avenir, ils voient le drapeau européen flotter sur leurs villes. Et je n'ai aucun doute sur le fait que l'Ukraine fera partie de notre Union. Aujourd'hui, je souhaite donc annoncer deux nouvelles étapes. La première concerne les réformes menées par l'Ukraine et son cheminement vers l'adhésion à l'UE. Malgré la guerre, l'Ukraine a accéléré son programme de réformes avec une rapidité et une détermination impressionnantes. Au sein de l'Union européenne, nous voulons être à la hauteur de ces efforts et de cet engagement. C'est pourquoi la Commission européenne présente aujourd'hui un nouveau bilan oral actualisé des progrès réalisés par l'Ukraine en matière de réforme judiciaire, de lutte contre la corruption, de nouvelles lois sur les médias et les minorités nationales. Ce rapport montre que l'objectif est en vue et nous travaillerons côte à côte avec l'Ukraine jusqu'à ce qu'il soit atteint. Et avec ces réformes, l'Ukraine envoie également un message fort aux investisseurs privés: ils pourront compter sur la transparence, les conditions équitables et le bon fonctionnement des institutions dont ils ont besoin pour investir en Ukraine. Et cela a d'autant plus d'importance que nous avons besoin que le secteur privé s'engage lui aussi. Car c'est le secteur privé, avec son expertise inestimable et sa puissance financière, qui aidera l'Ukraine à réaliser ses rêves.

Ce qui m'amène à mon dernier point. Nous voulons qu'aux réformes conduites par l'Ukraine répondent des investissements européens. Pour chaque pas que vous faites vers nous, l'Union européenne doit faire un pas vers l'Ukraine. Hier, la Commission européenne a proposé de créer une nouvelle facilité en faveur de l'Ukraine dans le cadre du budget de l'Union européenne. Celle-ci garantira un soutien financier constant jusqu'en 2027. Cette facilité sera financée de trois façons: par des subventions provenant du budget de l'UE; par des emprunts sur les marchés des capitaux; et enfin par les revenus générés par les actifs russes immobilisés. Nous soumettrons une proposition concernant ces actifs avant la pause estivale. Maintenant, à combien les besoins sont-ils estimés? Jusqu'en 2027, le déficit budgétaire restant tourne aux alentours de 60 milliards d'euros. Les besoins en vue d'une reprise rapide s'élèvent à quelque 50 milliards d'euros. Ce qui donne, d'ici 2027, un total de 110 milliards d'euros qui ne sont pas couverts. C'est pourquoi j'ai proposé hier aux États membres de combler 45 % de cet écart, soit 50 milliards d'euros au total pour l'Ukraine. Nous œuvrerons avec l'Ukraine à l'élaboration d'un plan d'investissements et de réformes correspondant, qui pourrait également servir de socle à tous les donateurs du monde, y compris le secteur privé. Cela contribuera à améliorer notre coordination et à maximiser notre impact. Voilà ce que veut dire que nous serons aux côtés de l'Ukraine aussi longtemps qu'il le faudra.

Mesdames et Messieurs,

Le 24 février 2022, Poutine a fait voler en éclats la paix sur notre continent. Mais il a mis l'Ukraine en marche vers son rêve. Et notre tâche, notre devoir à l'égard des Ukrainiens qui ont payé le prix ultime, est de faire en sorte que cet avenir réinventé devienne réalité – pierre après pierre, maison après maison, école après école. Nous sommes aux côtés de l'Ukraine pour le long terme.

Slava Ukraini,

Vive l'Europe.

Détails

Date de publication
21 juin 2023
Auteur
Représentation en France