Aller au contenu principal
Représentation en France
Article d’actualité27 septembre 2023Représentation en France1 min de lecture

Dix indications géographiques françaises supplémentaires protégées au Japon grâce à l’UE

Dans le cadre de l’accord de partenariat économique UE-Japon, les deux parties protégeront dès aujourd’hui 42 indications géographiques (IG) supplémentaires.

French PDO, PGI and GI

Dans le cadre de l’accord de partenariat économique UE-Japon, les deux parties protégeront dès aujourd’hui 42 indications géographiques (IG) supplémentaires, dont les fromages français Raclette de Savoie, l’Époisses de Bourgogne et le Mont d’Or, ainsi que les appellations viticoles Bourg, Côtes-de-Bourg, Bourgeais, Entre-deux-mers, Fronsac, Listrac-Médoc, Moulis, Moulis-en-Médoc, Cassis, et Cassis de Bourgogne. Parmi les autres nouvelles indications géographiques européennes protégées figurent le vinaigre de Xérès (Espagne) et le citron de Syracuse (Italie). Parmi les IG japonaises nouvellement protégées en Europe figurent le sanuki Shiro miso (pâte miso) et le vin d’Osaka.

C’est la troisième fois que la liste des indications géographiques protégées au Japon et dans l’UE est étendue, à la suite des ajouts de février 2021 et février 2022. L’accord de partenariat économique UE-Japon, entré en vigueur le 1er février 2019, protège les appellations agroalimentaires contre l’imitation et l’usurpation, offrant aux consommateurs des produits authentiques garantis provenant de régions ayant une riche tradition culinaire et culturelle.

L’UE et le Japon ont également convenu d’ajouter six indications géographiques japonaises d’ici la fin de l’année et de décider en 2025 d’une nouvelle extension de la liste des IG protégées.

Le Japon est la cinquième destination des exportations de produits agroalimentaires de l'UE et le onzième marché pour les exportations agroalimentaires françaises. Les principaux produits exportés par l'UE vers le Japon sont la viande de porc, les vins et spiritueux, les cigares et cigarettes, le fromage, le chocolat et les sucreries, ainsi que d'autres produits agricoles transformés. L'UE importe principalement des soupes et des sauces, des produits végétaux, ainsi que des préparations alimentaires et céréalières.

La liste complète des nouveaux produits protégés est disponible en ligne.

Détails

Date de publication
27 septembre 2023
Auteur
Représentation en France