Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Représentation en France
Article d’actualité6 septembre 2022Représentation en France

Eurobaromètre : hausse de la confiance accordée à l'UE, dont la réponse à l'invasion de l'Ukraine par la Russie et les politiques énergétiques recueillent un fort soutien

L'enquête Eurobaromètre de l'été 2022 révèle une confiance accrue des citoyens envers l'UE et un important soutien qui ne se dément pas en faveur de la réponse apportée par l'UE à l'agression de l'Ukraine par la Russie.

The Berlaymont Building and European Flags

L'enquête Eurobaromètre de l'été 2022 révèle une confiance accrue des citoyens envers l'UE et un important soutien qui ne se dément pas en faveur de la réponse apportée par l'UE à l'agression de l'Ukraine par la Russie. Une majorité écrasante de citoyens de l'UE est favorable aux investissements dans les énergies renouvelables et aux mesures de réduction de la dépendance de l'UE vis-à-vis des sources d'énergie russes. Le taux d'approbation de l'euro n'a jamais été aussi élevé.

Toutefois, les Européens s'inquiètent de plus en plus de la situation économique dans l'UE et dans leur propre pays.

Perception générale de l'UE

L'Eurobaromètre réalisé en juin-juillet 2022 montre que 65 % des Européens sont optimistes quant à l'avenir de l'UE, une augmentation de trois points de pourcentage par rapport à une enquête similaire menée en janvier-février de cette année, avant l'agression de l'Ukraine par la Russie. L'image de l'UE est désormais positive à 47 % (+ 3 points de pourcentage), son niveau le plus haut depuis l'automne de 2009, tandis que 36 % des personnes interrogées en ont une image neutre et 16 % une vision négative. De plus, 49 % des Européens ont tendance à faire confiance à l'UE (+ 2 points de pourcentage) et 34 % à leur gouvernement national.

Réponse à l'invasion de l'Ukraine par la Russie

Dans la continuité des enquêtes précédentes, les citoyens confirment leur fort soutien à la réponse apportée par l'UE à la guerre d'agression menée par la Russie contre l'Ukraine. Quant aux actions de l'UE, l'aide humanitaire recueille le plus de suffrages (92 %), suivie par l'accueil réservé dans l'UE aux Ukrainiens fuyant la guerre (90 %). 78 % des Européens sont favorables aux sanctions économiques imposées par l'UE au gouvernement, aux entreprises et aux citoyens russes. Près de sept personnes interrogées sur dix (68 %) soutiennent le financement de la fourniture d'équipements militaires à l'Ukraine. La majorité absolue des personnes interrogées sont satisfaites à la fois de la réponse de l'UE (57 %) et de celle de leur gouvernement national (55 %).

Énergie et sécurité énergétique

Une très large majorité des citoyens de l'UE sont favorables à ce que l'UE investisse dans les énergies renouvelables (87 %) et réduise sa dépendance à l'égard des sources d'énergie russes (86 %) et à ce que les capacités de stockage de gaz dans les pays de l'UE soient rapidement remplies afin de garantir un approvisionnement continu en gaz pendant l'hiver (86 %). En outre, 85 % des personnes interrogées sont d'avis que l'augmentation de l'efficacité énergétique nous rendra moins dépendants vis-à-vis des producteurs d'énergie extérieurs à l'UE, tandis que 83 % sont favorables à ce que les États membres de l'UE achètent ensemble de l'énergie en provenance d'autres pays afin d'obtenir un meilleur tarif. 78 % des personnes interrogées déclarent avoir pris récemment des mesures afin de réduire leur consommation d'énergie ou avoir prévu d'en prendre dans un proche avenir.

L'économie et l'euro

La perception positive de la situation de l'économie européenne a perdu 5 points de pourcentage depuis le début de 2022 et se situe désormais à 40 %. La majorité des personnes interrogées (51 %, soit + 6 points de pourcentage) estiment que la situation de l'économie européenne est mauvaise actuellement. De surcroît, la perception positive de la situation de l'économie nationale a également perdu 5 points de pourcentage, tombant à 34 %, tandis que 64 % des personnes interrogées jugent mauvaise la situation de leur économie nationale (+ 5 points de pourcentage). La majorité des personnes interrogées s'attendent à une détérioration de leur économie nationale au cours des 12 prochains mois (53 %, soit + 22 points de pourcentage).

Dans le même temps, le soutien à l'euro est en hausse, atteignant son plus haut niveau jamais enregistré: huit personnes interrogées sur dix dans la zone euro (+ 3 points de pourcentage) et 72 % dans l'UE (+ 3 points de pourcentage) sont favorables à une union économique et monétaire européenne possédant une monnaie unique, l'euro.

Plus de la moitié des Européens (56 %) estiment que NextGenerationEU, le plan de relance économique qui mobilise un volume de ressources sans précédent au sein de l'UE, est de nature à relever efficacement les défis économiques du moment.

Principales préoccupations des Européens au niveau de l'UE et au niveau national

Les principales préoccupations des Européens sont le reflet de la perception pessimiste de l'économie

Au niveau tant national que de l'UE, l'inflation et l'approvisionnement énergétique ont connu de fortes envolées et figurent respectivement à la première et à la deuxième place des préoccupations. Si on leur demande quels sont les principaux problèmes rencontrés par l'UE actuellement, plus du tiers des personnes interrogées mentionnent le trio «Hausse des prix-inflation-coût de la vie» (34 %,soit + 10 points de pourcentage depuis février, désormais à la première place) et l'«approvisionnement énergétique» (28 %,soit + 12 points de pourcentage et désormais à la deuxième place, contre la septième auparavant), ainsi que la «situation internationale» (28 % également).

La hausse des prix, de l'inflation et du coût de la vie est également l'une des principales inquiétudes à l'échelon national pour plus de la moitié des personnes interrogées (54 %,soit + 13 points de pourcentage), suivie par l'approvisionnement énergétique (22 %,soit + 11 points de pourcentage) et la situation économique (20 %,soit + 1 point de pourcentage). Cela n'a rien de surprenant, car plus de six personnes interrogées sur dix (62 %) déclarent que la guerre en Ukraine a eu de sérieuses répercussions sur leurs finances personnelles.

COVID-19

L'opinion des citoyens concernant la réponse nationale et de l'UE à la pandémie de coronavirus demeure positive. Plus de la moitié des personnes interrogées sont satisfaites des mesures prises pour lutter contre la pandémie de coronavirus par leur gouvernement et par l'UE (56 % dans les deux cas). Il est également à noter que le degré de satisfaction, tant à l'égard de la réponse apportée par l'UE que de la réponse nationale, a augmenté dans 23 États membres. La confiance quant à la capacité de l'UE à prendre les bonnes décisions à l'avenir pour faire face à la pandémie de coronavirus est également en hausse, étant désormais partagée par plus de six personnes interrogées sur dix (63 %,soit + 3 points de pourcentage).

Contexte

L'«enquête Eurobaromètre standard de l'été 2022» (EB 97) repose sur des entretiens en face-à-face et en ligne menés entre le 17 juin et le 17 juillet 2022. 26 468 citoyens de l'UE ont été interrogés dans les 27 États membres. Des informations sur l'Eurobaromètre et l'ensemble des enquêtes sont disponibles sur le site web.

Pour plus d’information

Eurobaromètre standard 97 : https://europa.eu/eurobarometer/surveys/detail/2693

https://europa.eu/!4RrqbX

Détails

Date de publication
6 septembre 2022
Auteur
Représentation en France