Aller au contenu principal
Représentation en France
Article d’actualité14 novembre 2022Représentation en France

G20 : 210 millions d'euros d'aide alimentaire en faveur des personnes les plus vulnérables dans le monde

Dans la perspective du sommet du G20 qui se tiendra à Bali, la Commission intensifie son soutien afin d'aider les personnes les plus touchées par les effets dévastateurs de l'insécurité alimentaire croissante dans le monde.

Visit of Janez Lenarčič and Virginijus Sinkevičius, European Commissioners, to the Emergency Response Coordination Centre (ERCC)

Dans la perspective du sommet du G20 qui se tiendra à Bali, la Commission intensifie son soutien afin d'aider les personnes les plus touchées par les effets dévastateurs de l'insécurité alimentaire croissante dans le monde.

Dans la perspective du sommet du G20 qui se tiendra à Bali, la Commission intensifie son soutien afin d'aider les personnes les plus touchées par les effets dévastateurs de l'insécurité alimentaire croissante dans le monde. Une nouvelle enveloppe de 210 millions d'euros relevant de l'aide humanitaire servira à répondre aux besoins grandissants dans 15 pays. Cela porte le soutien global de l'UE à la sécurité alimentaire mondiale à 8 milliards d'euros entre 2020 et 2024. En 2022, l'insécurité alimentaire a atteint des niveaux sans précédent, tant en termes d'ampleur que de gravité, avec au moins 205 millions de personnes se trouvant actuellement en situation d'insécurité alimentaire aiguë et ayant besoin d'une aide d'urgence. Il s'agit du niveau le plus élevé jamais enregistré. L'Afghanistan, l'Éthiopie, le Nigeria, le Soudan du Sud, la Somalie et le Yémen restent exposés au risque de famine.

La présidente Ursula von der Leyen a fait la déclaration suivante: «La guerre menée par la Russie en Ukraine a une incidence majeure sur l'approvisionnement alimentaire mondial. Les pays qui étaient déjà vulnérables face aux chocs alimentaires se retrouvent dans une situation dramatique. Nous devons agir pour éviter la famine dans certaines des régions les plus pauvres du monde. L'UE est aux côtés des pays les plus vulnérables et, aujourd'hui, elle étend encore son soutien aux personnes qui en ont besoin.»

Les fonds seront ventilés de la manière suivante :

  • Afrique de l'Ouest et Afrique centrale: 2 millions d'euros pour le Burkina Faso, 1 million d'euros pour le Mali, 2 millions d'euros pour le Niger, 1 million d'euros pour le Tchad et 4 millions d'euros pour la République centrafricaine, afin de leur apporter une aide en matière de sécurité alimentaire ainsi qu'un soutien dans les domaines de la protection, de la nutrition et des moyens de subsistance.
  • Afrique de l'Est et Afrique australe: 9 millions d'euros pour le Soudan, dans le but de venir en aide aux populations touchées en leur fournissant des services de base vitaux en urgence ainsi qu'une aide dans le domaine de la protection; 6 millions d'euros pour le Soudan du Sud, de manière à contribuer à y renforcer l'intervention humanitaire d'urgence; 10 millions d'euros pour l'Éthiopie, qui seront consacrés à la sécurité alimentaire en situation d'urgence, au soutien aux moyens de subsistance, à la nutrition et à l'eau et à l'assainissement; 10 millions d'euros pour la Somalie, où la priorité sera accordée aux groupes de population les plus vulnérables.
  • Moyen-Orient: 35 millions d'euros pour le Yémen, afin de fournir une aide alimentaire aux personnes les plus vulnérables dans le nord et dans le sud du pays; 15 millions d'euros pour la Syrie, où les personnes les plus vulnérables bénéficieront également d'une aide alimentaire; et 5 millions d'euros pour le Liban, dans le but d'aider les réfugiés et les Libanais vulnérables à subvenir à leurs besoins fondamentaux.
  • Afghanistan: 75 millions d'euros en lien avec la crise régionale afghane, pour faire face à la situation dramatique en matière de sécurité alimentaire, 24 millions de personnes étant dans le besoin selon les estimations, et pour répondre aux besoins liés à l'hiver et aux catastrophes naturelles qui ont récemment touché le pays.
  • Amérique latine: 30 millions d'euros en lien avec la crise régionale vénézuélienne, pour répondre aux besoins les plus urgents de la population, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays (notamment en Colombie, en Équateur et au Pérou); 5 millions d'euros pour le «couloir de la sécheresse» d'Amérique centrale, afin d'y apporter une aide dans les domaines de l'alimentation et de la nutrition, de la santé, de l'eau et de l'assainissement et de la protection. La mise à disposition de ce montant a été annoncée début octobre 2022 lors de la visite du commissaire Lenarčič dans la région.

Outre l'enveloppe annoncée aujourd'hui, la Commission européenne a déjà débloqué 175 millions d'euros d'aide humanitaire pour venir en aide aux personnes qui en ont le plus besoin en Ukraine et en Moldavie. Le commissaire Lenarčič l'a annoncé lors de sa visite à Kiev le 19 octobre. De plus, 10 millions d'euros ont été alloués au Pakistan pour faire face aux crues soudaines qui ont eu une incidence considérable sur l'alimentation, la nutrition et les moyens de subsistance des communautés touchées.

Contexte

L'UE et ses États membres sont les principaux donateurs d'aide humanitaire dans le monde. L'UE fournit une aide alimentaire en prévision, au cours et dans le sillage des crises humanitaires. L'aide humanitaire financée par l'UE est apportée en partenariat avec les agences des Nations unies, les organisations internationales et les ONG. Elle concerne des domaines d'intervention tels que l'alimentation et la nutrition, les abris, les soins de santé, l'eau et l'assainissement ainsi que l'éducation dans des situations d'urgence.

Par son aide alimentaire humanitaire, l'UE cherche à garantir l'accès des personnes les plus affamées et les plus vulnérables à des denrées alimentaires sûres et nutritives au cours des crises.  L'insécurité alimentaire suit une tendance alarmante depuis cinq ans, principalement en raison de conflits, de chocs économiques (souvent liés aux effets de la COVID-19) et du changement climatique. L'invasion de l'Ukraine par la Russie a considérablement aggravé la situation du fait de son incidence sur les prix des denrées alimentaires, de l'énergie et des engrais, ainsi que des perturbations de la chaîne d'approvisionnement.

Pour en savoir plus

Aide alimentaire d'urgence

Ukraine: l'UE lance un programme d'abris pour la période hivernale et augmente son aide humanitaire de 175 millions d'EUR

Fiche d'information – Assurer la sécurité alimentaire

Détails

Date de publication
14 novembre 2022
Auteur
Représentation en France