Aller au contenu principal
Représentation en France
Article d’actualité25 janvier 2024Représentation en France

La Commission alloue près de 600 millions d’euros à des projets d’infrastructures énergétiques contribuant à la décarbonation et à la sécurité de l’approvisionnement

La Commission européenne octroie 594 millions d’euros au titre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE) à huit projets d’infrastructures énergétiques transfrontalières en Europe.

InvestEU – climate and energy projects: Interconnection of the Cyclades Islands, Greece

La Commission a octroyé 594 millions d’euros au titre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE) à huit projets d’infrastructures énergétiques transfrontalières qui ont obtenu le statut de projets d’intérêt commun en 2022. Cet investissement s’inscrit dans le cadre plus large des efforts déployés par l’UE pour décarboner le système énergétique et atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre définis dans le pacte vert pour l’Europe.

Ces fonds ont été alloués à plusieurs projets relatifs au dioxyde de carbone (CO2) dont un maximum de 189 millions d’euros à D’Artagnan, une plateforme d’exportation de CO2 dans le port de Dunkerque en France;

157 millions d’euros pour les infrastructures de CO2 dans le port de Rotterdam (Pays-Bas), qui comprennent à la fois un terminal d’importation et 200 km de ligne sous-marine; et 2,54 millions d’euros en faveur de l’interconnexion CSC de l’UE, un projet d’infrastructure CO2 à Gdansk (Pologne). L’initiative Northern Lights, un projet transfrontalier reliant des initiatives de captage du CO2 dans plusieurs États membres de l’UE et en Norvège, a également reçu 131 millions d’euros. Ces projets soutiendront la mise en place d’une chaîne de valeur carbone européenne, étant donné que la Commission travaille àune nouvelle stratégie de gestion industrielle du carbone contribuant à la réalisation de ses objectifs climatiques.

De plus, un financement de 100 millions d’euros sera octroyé au projet de réseaux intelligents Gabreta situé entre la Tchéquie et l’Allemagne, et le projet visant à renforcer l’interconnexion électrique Lonny-Achêne-Gramme entre la France et la Belgique s’est vu attribué un financement pour des études, d’un montant de 1,22 millions d’euros. Enfin, 12,77 millions d’euros ont été accordés à l’installation de stockage de gaz naturel de Depomures en Roumanie en vue d’accroître sa capacité de fonctionnement et de contribuer ainsi à la sécurité d’approvisionnement de la région.

La décision de financement adoptée aujourd’hui fait suite à l’appel à projets au titre du MIE de 2023, qui constituait le dernier appel ouvert aux projets bénéficiant du statut de PIC sur la base du précédent règlement (UE) no 347/2013 RTE-E, pour lequel les projets gaziers étaient éligibles. Le règlement révisé introduit une exclusion générale du financement des combustibles fossiles. Après l’évaluation des demandes par la Commission, les États membres ont émis un vote favorable sur la proposition de la Commission au sein du comité de coordination du MIE le 7 décembre. L’Agence exécutive européenne pour le climat, les infrastructures et l’environnement (CINEA) va maintenant préparer des conventions de subvention avec les bénéficiaires.

Détails

Date de publication
25 janvier 2024
Auteur
Représentation en France