Aller au contenu principal
Représentation en France
Article d’actualité25 janvier 2023Représentation en France

La Commission européenne lève 5 milliards € pour financer les priorités de l'Europe dans le cadre de sa première opération syndiquée de l'année

La Commission européenne a levé aujourd'hui 5 milliards € dans le cadre de sa première opération syndiquée en 2023, grâce à un abondement de son obligation à 30 ans arrivant à échéance le 4 mars 2053.

The banner 'NextGenerationEU' on the front of the Berlaymont building

La Commission européenne a levé aujourd'hui 5 milliards € dans le cadre de sa première opération syndiquée en 2023, grâce à un abondement de son obligation à 30 ans arrivant à échéance le 4 mars 2053. Il s'agit de la première syndication dans le cadre de l'approche unifiée en matière de financement de l'UE que la Commission a introduite comme sa principale méthode de financement à compter de janvier 2023. Selon cette approche, la Commission émet – au nom de l'Union – des obligations sous l'appellation unique «obligations de l'UE», plutôt que sous des dénominations différentes en fonction des programmes.

L'opération a suscité un vif intérêt de la part des investisseurs dans toute l'Europe et dans le monde. Elle a été sursouscrite plus de 10 fois, avec des offres dépassant les 51 milliards €.

Les fonds levés dans le cadre de l'opération d'aujourd'hui seront utilisés pour financer les priorités de l'UE, et plus concrètement les deux principaux programmes qui bénéficient actuellement d'un financement par l'emprunt, à savoir le programme de relance NextGenerationEU et le programme d'assistance macrofinancière + en faveur de l'Ukraine.

Avec l'opération d'aujourd'hui, la Commission a levé près de 10 milliards € sur les 80 milliards € qu'elle s'est fixés comme objectif de financement pour le premier semestre de 2023. Le montant réuni à ce jour inclut 4,68 milliards € levés début janvier grâce à une adjudication d'obligations de l'UE. Sur les 80 milliards € prévus, quelque 70 milliards € seront alloués à NextGenerationEU et environ 10 milliards € à l'Ukraine.

Un aperçu détaillé des opérations prévues pour le premier semestre de 2023 figure dans le plan de financement de l'UE.

Contexte

La Commission européenne emprunte sur les marchés internationaux des capitaux au nom de l'Union européenne et verse les fonds aux États membres et à des pays tiers, dans le cadre de divers programmes d'emprunts.

Son principal programme est NextGenerationEU, doté d'environ 800 milliards €. Il est destiné à aider l'Europe à se relever de la pandémie de COVID‑19 par des investissements dans la durabilité, les solutions numériques et la résilience. À ce jour, environ 142 milliards € ont déjà été versés à des États membre de l'UE au titre de la facilité pour la reprise et la résilience. D'autres programmes de l'UE bénéficiant d'un financement au titre de NextGenerationEU ont également reçu un soutien.

Le programme d'assistance macrofinancière +, d'un montant de 18 milliards €, apportera un soutien stable et prévisible à l'Ukraine tout au long de l'année 2023. La Commission européenne – au nom de l'UE – a déjà déboursé les 3 premiers milliards € au titre du programme le 17 janvier 2023. Ce programme fait suite aux 7,2 milliards € versés par la Commission à l'Ukraine sous forme de prêts AMF d'urgence en 2022.

Auparavant, l'Union avait fourni plus de 5 milliards € à l'Ukraine via cinq programmes d'AMF depuis 2014.

Grâce à l'approche unifiée en matière d'emprunt, les instruments élaborés pour NextGenerationEU pourront être utilisés de la même manière pour d'autres programmes de prêt. Sur cette base, les programmes de l'UE dotés par le recours à l'emprunt pourront être financés avec souplesse, grâce aux fonds levés au moyen d'un dispositif unique d'émission de titres de créance à court terme de l'UE et d'obligations de l'UE.

Cette approche devrait également améliorer la fongibilité et la liquidité des titres de l'UE.

Afin de renforcer encore la liquidité des obligations de l'UE, la Commission élabore actuellement un cadre permettant de fournir les cours des titres de l'UE aux investisseurs et entame l'établissement d'une facilité de mise en pension («repo») pour aider les acteurs du marché dans la négociation de ses obligations. Cette facilité sera établie pour le début de 2024 au plus tard.

Citation(s)

Notre première opération syndiquée en 2023 marque le début fort et confiant de cette nouvelle année d’emprunt de l’UE. La demande écrasante dont nos obligations ont fait l’objet démontre l’ampleur et l’étendue de la base d’investisseurs que l’UE a développée pour son activité d’emprunt. Nous maintiendrons notre forte présence sur les marchés dans les semaines et les mois à venir, à mesure que nous procéderons à la mise en œuvre de notre plan d’émission dans le cadre de notre approche unifiée en matière de financement.

Johannes Hahn, commissaire au budget et à l'administration - 24/01/2023

Détails

Date de publication
25 janvier 2023
Auteur
Représentation en France