Aller au contenu principal
Représentation en France
Article d’actualité4 octobre 2022Représentation en France

L'UE déploie la première technologie quantique sur six sites à travers l'Europe

Aujourd'hui, l'entreprise commune pour le calcul à haute performance européen (EC EuroHPC) a annoncé la sélection de six sites qui accueilleront les premiers ordinateurs quantiques européens.

Growth

Aujourd'hui, l'entreprise commune pour le calcul à haute performance européen (EC EuroHPC) a annoncé la sélection de six sites qui accueilleront les premiers ordinateurs quantiques européens. Ces sites se trouvent en Tchéquie, en Allemagne, en Espagne, en France, en Italie et en Pologne. Ils seront intégrés sur place dans les supercalculateurs existants et constitueront un vaste réseau dans toute l'Europe. L'investissement total prévu s'élève à plus de 100 millions d'euros, dont une moitié provient de l'UE et l'autre des 17 pays participant à l'EC EuroHPC. Les chercheurs universitaires et l'industrie, où qu'ils se trouvent en Europe, pourront accéder à ces six ordinateurs quantiques basés sur une technologie européenne de pointe.

Les nouveaux ordinateurs quantiques permettront également de répondre aux besoins croissants de l'industrie et du monde universitaire européens en matière de ressources informatiques quantiques et de nouveaux services potentiels. Ils seront capables de résoudre des problèmes complexes liés à des domaines tels que la santé, le changement climatique, la logistique ou l'utilisation de l'énergie en quelques heures, alors que les systèmes actuels nécessitent des mois, voire des années, tout en consommant beaucoup plus d'énergie.

Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive pour une Europe adaptée à l'ère du numérique, a déclaré : «Voici un exemple de projet européen par excellence. Grâce à la mise en commun de ressources et de savoir-faire, nous pouvons jouer un rôle moteur dans un domaine essentiel pour l'avenir de notre société numérique. Cela contribue à la lutte que nous menons contre le changement climatique. Et il s'agit d'une étape essentielle dans notre volonté de déployer en Europe une infrastructure de supercalcul et d'informatique quantique de classe mondiale accessible dans toute l'UE.»

Les nouveaux ordinateurs quantiques devraient être disponibles sur les six sites susmentionnés d'ici au second semestre de 2023. Ils soutiendront un large éventail d'applications présentant un intérêt industriel, scientifique et sociétal pour l'Europe:

·        Développement beaucoup plus rapide et efficace de nouveaux médicaments, avec la création d'un «jumeau numérique» d'un corps humain sur lequel, par exemple, seront menés des essais virtuels de médicaments.

·        Résolution de problèmes logistiques et de programmation complexes afin d'aider les entreprises à économiser du temps et du carburant.

·        Développement et essai, dans un environnement virtuel, de nouveaux matériaux tels que des polymères pour avions, des convertisseurs catalytiques pour voitures, des cellules solaires ou des supraconducteurs à température ambiante qui pourraient stocker de l'énergie indéfiniment.

Ces nouveaux ordinateurs quantiques nous aideront à atteindre nos objectifs de la décennie numérique, à savoir disposer de notre premier ordinateur à accélération quantique d'ici à 2025 et être à la pointe des capacités quantiques d'ici à 2030.

Il s'agit d'une initiative purement européenne: ces machines seront entièrement constituées de matériel et de logiciels européens, tirant parti de la technologie européenne développée dans le cadre d'initiatives quantiques financées par l'UE, de programmes de recherche nationaux et d'investissements privés.

Prochaines étapes

L'annonce faite aujourd'hui s'inscrit dans le cadre d'un effort plus important dans le cadre duquel l'UE travaille à l'intégration des ordinateurs quantiques et des simulateurs européens en tant qu'accélérateurs de son infrastructure de supercalcul. D'autres ordinateurs quantiques seront achetés dans le futur. Afin de poursuivre le développement de l'informatique quantique, et plus particulièrement des logiciels quantiques, la Commission prévoit de créer des centres d'excellence pour la science et l'industrie axés sur les cas d'utilisation tant académique qu'industrielle pour les simulateurs et les ordinateurs quantiques.

Ces centres, qui s'adressent à tous les acteurs de l'industrie, du monde universitaire et plus largement à tous les utilisateurs des technologies quantiques, serviront de référence pour les applications quantiques universitaires et industrielles, fourniront des services, un soutien et des bibliothèques aux organisations en Europe, à l'instar des actuels centres d'excellence pour le calcul à haute performance.

Contexte

Les 17 pays de l'entreprise commune EuroHPC participant à cette initiative quantique sont les suivants: Belgique, Tchéquie, Danemark, Allemagne, Irlande, Espagne, France, Italie, Lettonie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovénie, Finlande, Suède et Norvège.

Entreprise commune pour le calcul à haute performance européen

L'entreprise commune pour le calcul à haute performance européen (EC EuroHPC) est une entité juridique et financière créée en 2018 pour permettre à l'UE et aux pays participant à EuroHPC de coordonner leurs efforts et de mettre en commun leurs ressources dans le but de faire de l'Europe un leader mondial en matière de supercalcul. En juillet 2021, le Conseil a adopté le règlement relatif à l'entreprise commune EuroHPC, qui prévoit un investissement supplémentaire de 7 milliards d'euros. 

L'entreprise commune EuroHPC a déjà financé le projet hybride de calcul à haute performance et de simulateur quantique (HPCQS), qui a débuté fin 2021. Ce projet vise à intégrer deux simulateurs quantiques, chacun contrôlant plus de 100 bits quantiques (qubits), dans deux supercalculateurs déjà existants:

·        le supercalculateur Joliot Curie de GENCI, l'organisme national français de supercalcul, situé en France;

·        le supercalculateur JUWELS du centre de supercalcul de Jülich, situé en Allemagne.

Ce faisant, HPCQS deviendra un incubateur unique au monde pour le calcul hybride supercalcul-calcul quantique.

Initiative phare sur les technologies quantiques

En 2016, les acteurs européens du secteur quantique ont publié le manifeste quantique, ce qui a conduit, en 2018, au lancement de l'initiative collaborative de recherche et d'innovation financée à hauteur d'un milliard d'euros par l'UE sur 10 ans: l'initiative phare sur les technologies quantiques.

La prochaine phase de l'initiative phare sur les technologies quantiques (financée au titre d'Horizon Europe) est lancée. Elle consolidera et développera la primauté européenne en matière de recherche dans le domaine des technologies quantiques et rapprochera les résultats de la recherche de l'exploitation industrielle. Les projets de l'initiative phare sur les technologies quantiques créent et développent des technologies pour des activités en aval, telles que le déploiement d'ordinateurs quantiques et de simulateurs dans EuroHPC ou le déploiement d'une infrastructure de distribution de clés quantiques (QKD) dans le cadre de l'initiative EuroQCI (infrastructure européenne de communication quantique).

Pour en savoir plus

Communiqué de presse de l'EC EuroHPC: Sélection de six sites destinés à accueillir les premiers ordinateurs quantiques européens

Technologies quantiques

Initiative phare sur les technologies quantiques

Initiative EuroQCI

Détails

Date de publication
4 octobre 2022
Auteur
Représentation en France