Aller au contenu principal
Représentation en France
Article d’actualité24 novembre 2023Représentation en France

Non, la Commission européenne ne veut pas interdire les boîtes à camembert !

Depuis une semaine, on entend que le camembert pourrait perdre sa traditionnelle boîte en bois à cause d’une règlementation européenne. Producteurs, consommateurs, politiques et médias français s’inquiètent que la Commission européenne pourrait interdire l’utilisation des boîtes en bois pour les fromages, pour un motif écologique. Or, la Commission européenne n’a pas proposé l’interdiction de ces emballages ! 

French PDO, PGI and GI

D’où viennent alors les inquiétudes ? 

Les emballages constituent aujourd’hui une source croissante de déchets et de frustration des consommateurs. En moyenne, chaque Européen génère près de 180 kg de déchets d'emballages par an. Aujourd’hui, 40% des plastiques et 50% du papier utilisé dans l’UE sont destinés à l’emballage.  

Afin de réduire les emballages dans l’UE, la Commission a proposé en novembre 2022 une révision de la législation de l'UE relative aux emballages et aux déchets d'emballages, qui prévoit que les emballages soient non seulement «conçus» selon certains critères qui permettent leur recyclage, mais qu’ils soient également recyclés dans la pratique. Les fabricants devront démontrer qu’un certain pourcentage de chaque catégorie d’emballages est effectivement recyclé. L’objectif d’ici 2030 est que 100% de nos emballages soient recyclables ou réutilisables. 

Qu’en est-il alors de la traditionnelle boîte en bois du camembert ? 

Les préoccupations de l’industrie du camembert que les médias ont relayé sont liées aux nouvelles exigences en matière de recyclabilité. 

Aujourd’hui, les boites à camembert n’étant pas recyclées, certains ont pu conclure qu’elles seraient menacées par la proposition de la Commission et cela a fait couler beaucoup d’encre ! Or, rien dans notre proposition n’empêcherait l’utilisation d’emballages en bois. 

Les producteurs pourraient cependant être amenés à redoubler d’efforts pour améliorer le recyclage ou la réutilisation des boîtes en bois. À noter que cela s’applique également aux producteurs d’autres types d’emballages. 

Consciente des inquiétudes exprimées par la filière du camembert, la Commission travaille actuellement avec le Parlement européen et les Etats membres sur différentes options pour répondre aux préoccupations des secteurs concernés, notamment liées à la difficulté de mettre en place des filières de recyclage spécifiques pour de faibles volumes, tout en conservant l’approche globale de sa proposition relative aux emballages et aux déchets des emballages. 

Le texte est actuellement discuté par les co-législateurs, à savoir le Parlement et le Conseil, qui devront adopter leur propre version. Le mercredi 22 novembre, le Parlement européen a adopté sa position sur le texte en vue des négociations avec les Etats. Les députés ont notamment voté en faveur d’un amendement qui prévoit que l’obligation de recyclage ne s’appliquera pas à ce stade aux emballages en bois. 

Détails

Date de publication
24 novembre 2023
Auteur
Représentation en France