Aller au contenu principal
Représentation en France
Article d’actualité2 février 2022Représentation en France

Plan européen pour vaincre le cancer : de nouvelles mesures pour un meilleur accès à la prévention, à la détection précoce, au traitement et aux soins du cancer

La Commission lance une série de nouvelles initiativesau titre du plan européen pour vaincre le cancer afin d'aider les États membres à améliorer le dépistage et la vaccination contre le VPH et à soutenir les personnes qui ont souffert du cancer.

World Cancer Day

Aujourd'hui, l'amélioration de l'accès à la prévention, à la détection précoce, au traitement et aux soins du cancer franchit une nouvelle étape. À l'approche de la journée mondiale de lutte contre le cancer et un an après la publication du plan européen pour vaincre le cancer, la Commission lance une série de nouvelles initiatives, annoncées lors de l'événement intitulé «Assurer l'égalité d'accès pour tous: le cancer chez les femmes — Plan européen pour vaincre le cancer» («Ensuring equal access to all: Cancer in Women - Europe's Beating Cancer Plan»). Cet événement a principalement porté sur les inégalités de genre ainsi que sur des mesures spécifiques pour lutter contre le cancer chez les femmes. Il était le premier d'une série annuelle d'événements axés sur la question de savoir comment améliorer pour tous l'égalité d'accès à la prévention et aux soins du cancer.

En moyenne, le cancer touche les hommes légèrement plus que les femmes en Europe, avec 54 % des nouveaux cas et 56 % des décès. Cependant, le cancer du sein féminin est le cancer le plus diagnostiqué (plus de 355 000 femmes dans l'UE en 2020). On observe également des inégalités importantes en matière de détection précoce, de diagnostic, de traitement et de qualité des soins prodigués dans les États membres de l'UE et entre eux ainsi qu'entre groupes de population. Ces disparités sont particulièrement frappantes en ce qui concerne les taux estimés d'incidence du cancer du col de l'utérus (variant d'un facteur de cinq) et de mortalité (variant d'un facteur de huit en 2020 dans l'ensemble de l'UE). Ces grandes variations peuvent s'expliquer par l'existence de différences dans la prévalence du virus du papillome humain (VPH) et dans les politiques de vaccination et de dépistage du cancer du col de l'utérus dans les pays de l'UE. La réduction des inégalités sur l'ensemble du parcours de la maladie est l'objectif premier du plan européen pour vaincre le cancer.

Aujourd'hui, la Commission lance quatre nouvelles mesures au titre du plan européen pour vaincre le cancer afin d'aider les États membres à lutter contre les inégalités et à améliorer le dépistage et la vaccination contre le VPH et à soutenir les personnes qui ont souffert du cancer:

  • Le registre des inégalités face au cancer recensera les tendances et les disparités entre les États membres et les régions. Il met également en lumière les inégalités en matière de prévention et de soins du cancer imputables au genre, au niveau d'instruction et au niveau de revenu, ainsi que les disparités entre les zones urbaines et les zones rurales. Ce registre orientera les investissements et les interventions au niveau régional, national et de l'UE.
  • Un appel à contributions pour le dépistage du cancer servira à mettre à jour la recommandation du Conseil de 2003 sur le dépistage. Cette initiative fait partie de l'objectif du plan contre le cancer de faire en sorte que 90 % de la population de l'Union remplissant les conditions requises pour participer au dépistage du cancer du sein, du cancer du col de l'utérus et du cancer colorectal se voient proposer un dépistage d'ici à 2025.
  • Une action commune sur la vaccination contre le VPH aidera les États membres à améliorer la compréhension par le public du VPH, à l'y sensibiliser et à accroître l'adhésion à la vaccination. Cette mesure contribuera à la réalisation d'un objectif clé du plan cancer, à savoir l'élimination du cancer du col de l'utérus en vaccinant contre le VPH au moins 90 % de la population cible de filles dans l'UE et en augmentant sensiblement la vaccination des garçons d'ici à 2030.
  • Le réseau européen des jeunes survivants du cancer renforcera le suivi à long terme des plans de soins contre le cancer au niveau national et régional. Il permettra également de mettre en relation les jeunes ayant des antécédents de cancer et leurs familles ainsi que les aidants informels et formels.

Déclarations de membres du collège

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, a déclaré : «Lors du lancement du plan européen pour vaincre le cancer, nous avons fait de la lutte contre le cancer une priorité de cette Commission. Notre objectif est que toute personne atteinte d'un cancer dans notre Union européenne puisse bénéficier du traitement dont elle a besoin. Nous savons que cette lutte a été mise à mal en raison de la pandémie et que le nombre de cas non diagnostiqués à l'heure actuelle pourrait s'élever à un million, selon des estimations. Le cancer est une histoire personnelle pour nous tous. C'est pourquoi nous travaillerons sur la prévention, le diagnostic précoce et l'égalité d'accès aux soins pour gagner ce combat.»

Margaritis Schinas, vice-président chargé de la promotion de notre mode de vie européen, a ajouté : «Le cancer nous concerne tous et le combattre reste une priorité. Un an après la mise en œuvre du plan contre le cancer, nous prenons aujourd'hui, ensemble, d'importantes mesures destinées à garantir à tous l'égalité d'accès à la prévention et aux soins du cancer. Les inégalités n'ont pas leur place dans une Europe fondée sur la solidarité. Les gouvernements nationaux et les autorités de santé publique, à eux seuls, ne peuvent pas faire reculer le cancer. Ce n'est que grâce à une coopération pleine et entière et au ferme engagement de tous que nous pourrons contribuer à améliorer la vie de nos citoyens et à atténuer les souffrances de nombre d'entre eux. La prévention et le diagnostic sont au cœur de ce parcours commun qui n'en est qu'à ses prémices.»

Stella Kyriakides, commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, a déclaré : «Un an après son lancement, le plan européen pour vaincre le cancer est en passe de changer la donne. Cette année, à l'occasion de l'événement que nous avons organisé pour la journée mondiale de lutte contre le cancer, nous nous concentrerons sur la lutte contre les inégalités liées au cancer chez les femmes, sur la nécessité d'optimiser la coopération et les traitements en Europe et sur les actions spécifiques du plan visant à investir dans la prévention. Et, chose importante, nous veillerons à ce que les voix des personnes dont la vie a été marquée par le cancer soient entendues. Compte tenu de l'incidence de la COVID-19 sur le dépistage, le traitement et les soins, il est aujourd'hui plus urgent que jamais de relever ce défi majeur de santé publique. Nous devons combler les lacunes et garantir l'égalité d'accès pour tous. Notre plan contre le cancer est la feuille de route de l'Europe pour des mesures qui auront des effets positifs sur la vie de tous les patients atteints de cancer et des personnes qui leur sont chères. Ce plan nous concerne tous!»

Contexte

Le plan européen pour vaincre le cancer est un élément clé de l'Union européenne de la santé annoncée par la présidente von der Leyen dans son discours sur l'état de l'Union en septembre 2020, lorsqu'elle a appelé à une Union européenne plus sûre, plus résiliente et mieux préparée. Lancé en 2021, le plan cancer définit une nouvelle approche de l'UE en matière de prévention, de traitement et de soins du cancer en intégrant les questions de santé dans toutes les politiques et en associant divers acteurs. Il propose dix mesures phares et multiples pour s'attaquer à l'ensemble du parcours de la maladie, de la prévention à la qualité de vie des patients atteints du cancer et des personnes ayant survécu au cancer, en mettant l'accent sur les actions dans lesquelles l'UE peut apporter la plus grande valeur ajoutée.

Le programme «L'UE pour la santé» (EU4Health) et d'autres programmes de financement ont alloué un montant total de quatre milliards d'euros à des actions de lutte contre le cancer. En 2021, deux vagues d'appels à propositions ont été lancées dans le cadre de ce programme, ce qui a donné lieu à 16 nouvelles initiatives majeures. Le prochain programme de travail pour 2022 a été récemment adopté et il comprend à nouveau un nombre important de mesures de lutte contre le cancer, fortement axées cette fois sur la prévention et le diagnostic. 

Le plan contre le cancer continue de fonctionner en parallèle avec la mission «Horizon Europe» sur le cancer, ce qui garantit la cohérence entre des objectifs de recherche ambitieux et des objectifs politiques réalistes.

Pour en savoir plus

Fiche d'information

Page web du plan contre le cancer

Politique de l'UE en matière de lutte contre le cancer

Union européenne de la santé

Page web de l'événement contre le cancer

Vidéos et photos sur le plan européen pour vaincre le cancer

Centre de connaissances sur le cancer

Détails

Date de publication
2 février 2022
Auteur
Représentation en France