Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Représentation en France
Projet

« Escales zéro fumée » : lutter contre à pollution de l’air des bateaux de croisière

visuel escale zero fumée

La région Provence-Côte d’Azur a prévu 30 millions d'euros pour électrifier les bateaux à quai à Marseille, Nice et Toulon. La majorité des émissions du transport maritime sont émises lors du stationnement à quai et dans la zone de navigation à vitesse réduite à l’entrée des ports. Un paquebot à quai consomme l’équivalent d’environ 250 voitures. (Entre 500 et 2 000 litres par heure de gasoil pour un paquebot pour 7 litres par heure en moyenne pour une voiture). Cette pollution de l’air provenant des navires à quai génère des nuisances pour les riverains comme pour les usagers des ports. Aujourd’hui, 20% de la population régionale est exposée à un dépassement des normes de la qualité de l’air avec des pics plus importants dans les ville-ports, plus significative sur l’aire marseillaise.

Dès la fin de 2018, La Méridionale (Corse) a équipé ses navires d'un système de branchement électrique à quai pour dépolluer ses escales, suivi par trois des navires de Corsica Linea.  En 2025, plus de la moitié des navires de Marseille, Nice et Toulon seront aussi branchés à quai et près d'un tiers fonctionneront au GNL, réduisant de 80 % les escales polluantes.

21 millions sont nécessaires pour les infrastructures portuaires au branchement électrique à quai, auxquels s'ajoutent 4,5 millions du FEDER (Fonds Européen pour le développement régional).