Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Représentation en France
Projet

La start-up nantaise Goliver : réparer le foie sans greffe

Start-up Goliver: soigner les insuffisances aiguës et chroniques du foie, sans avoir recours à la greffe
Start-up Goliver: soigner les insuffisances aiguës et chroniques du foie, sans avoir recours à la greffe

Issue directement de l’unité mixte du Centre de recherche en transplantation et immunologie du CHU de Nantes, Goliver Therapeutics est « une pépite », souligne Christelle Morancais, présidente de la Région. La start-up, née en 2017, précurseur de la médecine régénérative, ambitionne de soigner les insuffisances aiguës et chroniques du foie (comme la maladie du foie gras), sans avoir recours à la greffe. Aujourd’hui, les malades hépatiques au stade terminal n’ont d’autre solution qu’une greffe du foie, intervention très lourde, avec des effets secondaires. Le traitement de Goliver Therapeutics est produit à partir de cellules souches pluripotentes. Il donne des résultats très rapides sur les souris, quelques jours après l’injection.

Avant de lancer les essais cliniques, la start-up veut rassembler 4 à 6 M€. Étape importante, Goliver Therapeutics est déjà lauréate du Plan de relance au titre des secteurs stratégiques. L’entreprise a aussi bénéficié de 400 000 € de la Région des Pays de la Loire, dans le cadre du FEDER (Fonds Européens de Développement Régional). Les premiers essais cliniques auront d’abord lieu sur dix patients. Dans un premier temps à l’hôpital Paul-Brousse (Villejuif, en région parisienne), établissement référent en matière de pathologies hépatobiliaires.